Des Indes à la planète Mars

    0
    1096

    2007, 80 min, vidéo
    Coréalisé par Christian Merlhiot et  Matthieu Orléan

    Merlhiot - Orléan - Des Indes à la planète mars

    Catherine-Élise Müller a trente-deux ans lorsqu’elle rencontre Théodore Flournoy qui, intrigué et curieux, décide d’assister aux séances de spiritisme qu’elle donne à Genève. On est en 1894, la réputation du médium est en plein essor et Flournoy, de son côté, vient d’obtenir la chaire de psychologie à la Faculté des sciences de Genève. Leur rencontre marque un tournant radical dans la carrière du médium qui développe alors, pendant plus de 6 ans, deux fictions romanesques assorties de l’invention de langues imaginaires : l’une d’intonation orientale et l’autre martienne. Il existe une documentation précieuse sur cette histoire : le compte-rendu des séances de spiritisme rédigé par un collaborateur de Flournoy. Ce déroulé retrace avec une précision remarquable l’origine des romans subliminaux et l’apparition des langues. C’est à partir de ces documents qu’est construit le texte lu par les acteurs de ce film. Comme dans les séances de spiritisme, le dispositif engendré par cette captation travaille un espace immatériel où cohabitent les ondes et les fantômes.

    Elise Müller was thirty-two years old when she met Théodore Flournoy at a spiritualist séance that she was giving in Geneva. It was 1894, the reputation of the medium was in the ascendant and Flournoy has just been given the chair of psychology at the faculty of Geneva. Their meeting marks a radical turning point in the career of the medium who then produced, over a period of more than six years, two pieces of fiction matched by the invention of imaginary languages.
    Documentation of this story exists in the form of reports of spiritualist séances written by one of Flournoy’s collaborators. It is from these documents that the text spoken by the actors in the film has been constructed.

     

     

    événements liés

    jaquette-collection4

    Collection 4 – Les longs métrages

    SHARE

    LEAVE A REPLY