Después de la revolución

    0
    900

    2007, 55 min, vidéo

    Printemps 2004. Je suis invité en Argentine pour un festival de cinéma. Je rêvais Buenos Aires depuis toujours. Ce film répond en douce au Prima della Rivoluzione de Bertolucci (1963), c’est un collage, un tramage de matériaux : découverte d’une ville et d’un territoire surchargé à mes yeux d’un savoir secret. C’est aussi le journal d’une expérience érotique étrange, en forme d’alternative critique au film pornographique. Topographie d’une ville en crise, en effervescence politique et culturelle, pleine à craquer de références, de clichés Tango, de citations architecturales, de fausses pistes romanesques, mais aussi métropole somptueuse, saturée de possibles, enivrante.… Et relevé, enfin, d’un chant d’amour, d’un corps à corps mental.

    SHARE

    LEAVE A REPLY