Fanny Adler / Christelle Lheureux / Julien Loustau

    0
    311

    24 janvier 2002
    La fémis

    Flickering

    Un film de Fanny Adler
    2001, 2 min, vidéo

    Une diapositive dont l’intensité lumineuse oscille. L’image montre une voiture à la tombée de la nuit, sur une route ; amorce d’un mouvement : est-ce quelqu’un(e) qui part ou qui arrive ? La bande-son que j’interprète parle d’une rupture, une personne en quitte une autre, départ pour ailleurs.

    Correspondance avec le vent

    Un film de Fanny Adler
    2001, 6 min, vidéo, version internationale

    Sur un écran d’ordinateur, des débuts de lettres à l’attention des ouragans les plus dévastateurs du siècle, qui souvent furent baptisés de prénoms féminins. De faux souvenirs et d’improbables rencontres se succèdent, avec dates, lieux et « noms d’oiseaux ».

    Kuala

    Un film de Christelle Lheureux
    2001, 26 min, vidéo

    À Kuala Lumpur, tout va très vite comme dans un film d’aventures. On est dans une expansion anarchique et accélérée du paysage urbain. Cette ville est un long film d’action, un spectacle d’urbanité, du grand spectacle, où tout se construit dans tous les sens.
    Kuala est un film d’architecture, c’est aussi une architecture en soi, un lieu qu’on habite et où on aménage ses propres histoires. Une suite d’images à habiter. Un film à habiter. Les personnages sont comme ces petites figurines dans les maquettes d’architecture, des silhouettes sans histoire… Et ils sont très souvent devant des fenêtres, des écrans…

    SF

    Un film de Julien Loustau
    2001, 15 min, vidéo

    Une fiction contenue dans une zone d’émergence, d’irrésolution. Les lieux et les instants où l’imaginaire est en reconnaissance d’une affaire – non classée – et les illustrations des premières hypothèses constituent la trame ambiante d’un film offert aux spéculations. SF est un trailer, un thriller, un film profiler.

    Edith Room (extraits)

    Film collectif
    2001, 24 heures, paysage vidéo

    Séance 24 janvier 2002. La fémis

    SHARE

    LEAVE A REPLY