Romain Kronenberg / Marcher puis disparaître

    0
    271

    Réalisé en collaboration avec Benjamin Graindorge

    D’abord constitués d’images vidéo et contemplatives mises en dialogue avec des musiques de sa composition, les projets de Romain Kronenberg se sont progressivement enrichis de narration. Tourné en Turquie durant l’été 2013, Marcher puis disparaître raconte le chemin d’un homme qui, venant du lointain, traverse une petite ville dont il observe les usages, les cafés, la mosquée, les rues qui s’animent au lever du jour, puis reprend la route pour s’enfoncer dans les terres inhabitées jusqu’à découvrir un immense lac salé où il s’abandonne au climat.

    Une petite ville et un immense lac, un dialogue entre concret et abstrait, collectif et solitude: Marcher puis disparaître participe autant d’une expérience cinématographique que d’une recherche géométrique et chorégraphique.


    Le 22 avril à 19h30

    à la Gaîté Lyrique

    Séance live pour 2 guitares électriques dans le cadre du cycle Musiquepointdoc proposé et programmé par Benoît Hické.

    Le 30 avril à 20h00
    au MK2 Beaubourg

    Projection & rencontre animée par Damien Marguet de la revue A bras le corps avec Benjamin Graindorge et Romain Kronenberg.

    Lire le texte de Damien Marguet sur le film

    Projections et des performances autour des projets en cours de Romain Kronenberg à la Fondation d’entreprise des Galeries Lafayette les 23 & 24 avril et au Centre Pompidou dans le cadre du Nouveau Festival les 2 & 3 mai.

     

    A propos du film

    Un film de Romain Kronenberg réalisé en collaboration avec Benjamin Graindorge produit par Clément Postec pour Too Many Cowboys avec le concours du Centre National des arts plastiques (Image/Mouvement), l’aide de la Fondation nationale des arts graphiques et plastiques et le soutien du Centre national de la cinématographie et de l’image animée (Nouveaux médias) pour marcherpuisdisparaitre.com.
    Distribution : pointligneplan et A bras le corps

    SHARE

    LEAVE A REPLY