Soirée Jacques Kébadian

    0
    303

    Jeudi 22 janvier 2004
    La fémis, Paris

    La Fragile Armada

    2003, vidéo, 1 h 52 min

    Quittant le 25 février 2001 un petit village à 3000 km de Mexico, les Zapatistes entreprennent un périple à travers le pays pour obtenir l’application d’accords signés en 1996 sur l’autonomie des peuples indiens. Le film saisit cette occasion pour suivre dans leur marche quelques volontaires issus d’horizons divers et enregistre l’invention de la politique, ses discours, ses meetings, en rapellant au monde l’existence muette de ces peuples anciens.

    Trotsky

    1967, 16 mm, 50 min

    C’était en 67, à Mexico sur Seine, des jeunes gens, en costumes – du 3 (ème) quart du vingtième siècle – font le pied de grue devant un pavillon de banlieue; derrière les feuillages déplumés d’un début d’hiver rôdent des voyous et leurs regards embusqués, quelques coups de feu dans un jardin de banlieue , un corps basculé sur un petit pont et voici, la première tentative d’assassinat de Trotsky .

    Une contre-plongée, 5 ou 6 voix scandent des slogans ; un talus en guise de terril, une cimenterie désuète, un squelette métallique figurent le capitalisme ; des drapeaux rouges masquent et démasquent l’orateur, et voilà que de ces bribes suburbaines, puis de deux tribunes rudimentaires, l’une surmontée d’une photo de Trotsky, l’autre dominée par une photo de Staline, surgit le réel de la révolution russe.

    Soirée Jacques Kébadian. Jeudi 22 janvier 2004. La fémis, Paris
    SHARE