Christian Merlhiot : Autoportrait en cinéaste

    0
    249

    Vendredi 4 juillet 2003
    Cinéma L’Entrepôt

    Projection suivie d’une rencontre avec les réalisateurs et Fabien Danesi, historien de l’art.

    Grand Littoral

    Un film de Valérie Jouve
    2003, 35 mm, 20 minutes

    Ce n’est pas dans l’idée de fiction ou de documentaire que je me suis posée la question du cinéma… Je pourrais parler de composition, de structure musicale des images, c’est dans ce sens que ce film a pris forme dans mon esprit. J’ai toujours eu une relation à l’image qui se construit dans cette abstraction là, constitutive du réel.

    Twintime

    Un film de Loïc Sérot
    2003, vidéo numérique, 22 minutes

    Le paysage de Shangaï sitôt après le fleuve, à contre-jour, puis celui de Hongkong. Une femme et un homme s’aiment et se parlent. Il y a un temps pour la réponse de l’homme à la femme, un changement de temps dans leur échange. Ce différé, cette séparation des mots, ces questions, l’espace du film les relie dans une continuité
    d’espace, presque d’un personnage à l’autre.

    Chronique des love-hôtels au Japon

    Un film de Christian Merlhiot
    2003, vidéo numérique, 30 minutes

    « On est à Osaka au début d’avril 2002. Je suis venu faire les repérages d’un film mais c’est aussi pour faire le point avec Vincent que je suis là, pour mesurer sa confiance et mettre notre histoire à l’épreuve. » Ce film expose les décors kitsch des chambres d’amour japonaises comme autant d’écrins pour une parole fragile sur le plaisir et sur le sexe.

     Christian Merlhiot : Autoportrait en cinéaste - Vendredi 4 juillet 2003. Cinéma L'Entrepôt20030702-merlhiot

    SHARE