Les 100 films

0
764

42 auteurs / 100 films

Depuis sa création en 1998, pointligneplan organise la programmation régulière d’œuvres filmiques au croisement du cinéma et de l’art contemporain. Ce travail de diffusion coïncide avec l’arrivée de la vidéo numérique qui favorise, par la modestie de son économie, une production échappant le plus souvent aux impératifs industriels ou éditoriaux. D’où l’émergence d’œuvres singulières inquiétant les lignes de partage entre documentaire et fiction, journal filmé et essai, fonction narrative et expérimentation plastique, cinéma et art contemporain. Si la production connaît depuis une dizaine d’années une vive accélération, la question de la distribution des œuvres reste délicate. La nécessité d’explorer des stratégies inédites de diffusion devient urgente. La collection pointligneplan répond à de tels impératifs. Outre celui de proposer une synthèse du travail de programmation depuis une décennie, elle autorise un accès renouvelé aux œuvres en “vidéo à la demande“, c’est-à-dire selon des modalités individuelles, à caractère intime, proche de la correspondance privée. L’exposition du cinéma au musée a déplacé les termes de présentation des films en exacerbant l’autonomie du spectateur : tropisme déambulatoire, temporalité de la boucle, multiplicité des points de vue. La projection en salle n’est plus le site privilégié de diffusion des œuvres. La consultation de cette collection répond à une telle labilité des formes. Manière pour pointligneplan d’accompagner ce passage de relais entre le cinéma et les formes nouvelles de relation aux images.

Érik Bullot

42 authors / 100 films by VOD

Since its creation in 1998, pointligneplan has regularly been screening films resulting from a crossover between cinema and contemporary visual arts. The advent of digital video, a low-budget technique favoring the production of movies spared by industrial and editorial requirements, spurred pointligneplan to start promoting and distributing movies. This initiative led to the appearance of singular works blurring the boundaries between documentary and fiction, filmed diary and essay, narrative function and visual experimentation, cinema and contemporary art. If production has rapidly increased over the past ten years, film people are still faced with the sensitive issue of film distribution. An urge to explore distribution strategies unheard of is beginning to be felt. The pointligneplan collection meets these requirements. Not only does it offer a survey of all the screenings held in ten years but it also grants viewers renewed access to the films by “Video on demand” on Internet, thus allowing them to enjoy films in an individual and intimate context reminiscent of private correspondence. Exhibiting cinema in a museum has transformed the bond between viewer and movie by enhancing the viewer’s autonomy: ambulatory tropism, looped temporality, multiplied points of view. Movie theaters no longer have exclusive control over cinematic diffusion. The present collection provides an answer to such an unsteadiness of forms. This is a way for pointligneplan to contribute to the ongoing switch-over from cinema to new kinds of relationships with the image.


Érik Bullot

SHARE