Christophe Atabekian / Tianjin Babies

    0
    245

    Jeudi 29 novembre 2007
    La fémis, Paris

    Tianjin Babies

    2006, 70 minutes, vidéo

    À Tianjin, il y a un port mais il se trouve à 70 Km du centre. D’ailleurs il n’y a pas vraiment de centre. Ou bien il y en a plusieurs. C’est une petite ville de 12 millions d’habitants. On la parcourt idéalement à vélo. Il reste de jolies petites rues, de somptueux quartiers coloniaux… mais la destruction et le remplacement de tout cela par de grands ensembles de tours de 50 étages est en cours. Par endroits, on se croirait encore à Londres, à Naples ou à Marseille, mais de plus en plus, c’est à Sarcelles ou à la Défense que l’on pense. À Tianjin, il y a une école d’art, où j’ai été invité à enseigner pendant un mois et demi, en septembre et octobre 2006. J’ai demandé aux élèves de m’emmener dans des endroits qu’ils aimaient ou qui leur faisaient peur. Nous sommes allé filmer ces endroits. Durant ce séjour, j’ai lu – en français – des textes d’auteurs chinois contemporains, que j’aurais aimé partager avec mes amis chinois. En rentrant en France, je me suis donc procuré les originaux, les ai fait enregistrer et les ai montés en contrepoint du premier tiers du film.
    Dernièrement, j’ai appris que la responsable des échanges internationaux de l’école d’art de Tianjin prétend que je suis un espion et que j’ai hébergé des journalistes dissidents durant mon séjour. Du coup, ma proposition d’un nouveau workshop cette année a été rejetée. Dommage.

    Christophe Atabekian / Tianjin Babies Jeudi 29 novembre 2007. La fémis

    SHARE