Ange Leccia

    0
    1177

    Ange Leccia est né en 1952 à Minerviu. Après des études en arts plastiques à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne où il suit les cours de cinéma de Dominique Noguez, il utilise le film 16 mm pour son premier film Stridura (1980) tout en engageant une réflexion sur les images de télévision avec TV + (1979).
    De 1981 à 1983, il est pensionnaire à la Villa Médicis et en 1985, il devient professeur à l’École supérieure d’art de Grenoble. Parallèlement, Ange Leccia développe ses arrangements, des installations minimales qui revisitent la question du ready-made à travers des face-à-face d’objets industriels où la mythologie du cinéma est très présente, comme en attestent Séance, sa première exposition à l’ARC en 1985, ou Le Baiser (1985).
    Il expose dans de nombreuses institutions internationales telles que le Guggenheim de New York (1986), la Documenta 8 (1987) et le Skulptur Projekte Münster (1987). À partir des années 1990, il revient principalement à la vidéo avec La Mer (1991), Explosions (1994) ou Orage (1999) et il coréalise des films avec Dominique Gonzalez-Foerster : Île de Beauté (1996), Gold (2000) et Malus (2005).
    De 1997 à 2000, il rejoint l’équipe pédagogique de l’École nationale supérieure d’arts de Paris Cergy, puis devient le directeur du Pavillon Neuflize OBC, le laboratoire de création du Palais de Tokyo à Paris. Il prolonge son travail à travers des œuvres comme Azé, sorti en salle en 2004, Ruins of Love (2005) ou encore La Déraison du Louvre (2006) avec Laetitia Casta. En 2009, il réalise son premier long métrage de fiction, Nuit bleue qui sort en salles en 2010. Avec Dominique Gonzalez-Foerster, il a collaboré à la scénographie des concerts du chanteur Christophe à l’Olympia. Son œuvre figure dans de nombreuses collections publiques, en France et à l’étranger. Ange Leccia est représenté à Paris par la galerie Almine Rech.

    Films

    Nuit Bleue, Ange Leccia

    Nuit bleue

    Louvre-32v

    La Déraison du Louvre

    Ange Leccia - Azé

    Azé

    leccia_perfect_day

    Perfect Day

    Ange Leccia Ruins of love

    Ruins of Love

    Gonzalez-Foerster, Leccia - Malus

    Malus

    leccia_chanson

    Chansons Populaires

    Agne Leccia - Adolescence

    Adolescence

    Ange Leccia - Gold

    Gold

    leccia_ile

    Île de Beauté

    Ange Leccia - Stridura

    Stridura

    À lire

     

    À propos de Nuit bleue

     

    Les Voyages immobiles

     

    À propos d’Ile de beauté

     

    À propos de Stridura

    Livres

    La Fabrique des films

    La Fabrique des films – Catalogue

    livre_collectif

    pointligneplan, cinéma et art contemporain

    Programme

    Christelle Lheureux - L'Experience préhistorique

    pointligneplan et le Japon

    Franssou Prenant - Reviens et prends-moi

    Explorations / Collège des Bernardins

    pointligneplan_arc

    pointligneplan à l’ARC

    pointligneplan_mac_val

    pointligneplan au Mac/Val

    Documentaires sur grand écran Dimanche 31 Octobre 2004. Cinéma des cinéastes

    Documentaires sur grand écran

    Soirée Ange Leccia 3 mai 2002. Cinémathèque de Toulouse

    Soirée Ange Leccia

    Pointligneplan à Cannes 13 mai 2001

    pointligneplan à Cannes

    Soirée du 11 janvier 2000

    Soirée Dominique Gonzalez-Foerster, Ange Leccia et Peter Downsborough

    vignettes-19980402-leccia

    Soirée Ange Leccia

    Films distribués

    Nuit Bleue, Ange Leccia

    Nuit bleue

    Azé, Ange Leccia, sortie nationale

    Azé

    La Fabrique des films

    La Fabrique des films

    Ange LecciaLa Fabrique des films

    Portraits croisés

    Portraits croises Leccia

    Ange Leccia par Christian Merlhiot

    Portraits croises Merlhiot

    Christian Merlhiot par Ange Leccia

    Collections

    jaquette-collection1

    Collection 1

    jaquette-collection3

    Collection 3

    jaquette-collection4

    Collection 4 – Les longs métrages

    jaquette-collection5

    Collection 5 – La Fabrique des films

    jaquette-collection6

    Collection 6 – Portraits croisés

    SHARE

    LEAVE A REPLY